AG ET COMITE

ASSEMBLEE GENERALE 2006



Ce mardi 21 mars 2006 a eu lieu l’Assemblée Générale de l’association, en présence d’une centaine de personnes. Le club fêtait son cinquième anniversaire et les adhérentes fidèles tout au long de ces cinq années ont été récompensées...

Le nouveau comité est composé de :
Sylvia WALDUNG : présidente
Josyane SCHWEITZER : vice-présidente
Odile ANDRE   : trésorière
Martine BARBAU : secrétaire
Patrick BECKER : assesseur
Nadine GUERDER : assesseur
Dominique HENRY : assesseur
Monique SORNETTE : assesseur

 
1. Le comité a l’obligation de rendre des comptes aux adhérents...
sur la photo, de gauche à droite : Monsieur Guy Kiefer, adjoint au Maire, Josyane, Sylvia, Martine et Odile.

 
2. près de cent personnes dans l’assistance...
 
3. Mais rien n’empêche d’y ajouter une pincée d’humour !
 
4. et pourquoi pas, même un peu de délire !!! Josyane appelle les nominées pour la remise des récompenses... 

VIDEO remise des récompenses : cliquez ici et patientez pendant le téléchargement...
ou cliquez ICI
 

 
5. Sur les 26 adhérentes présentes à l’Assemblée Constitutive le 28 mars 2001, 15 adhérentes cumulent 5 années de présence au sein du groupe et ont été récompensées !
de gauche à droite : Sylvia, Martine, Odile, Nadine, Claudine, Yolande, Jeanine, Zineb, Kheira, Françoise, Aurélie, Annie, Louisiane, Josyane, Monique (+Julie et Rosa absentes excusées)
Notre adjoint à l’air visiblement comblé au milieu de toutes ces femmes ! (lol !)
Les premiers membres masculins ont adhéré au club à partir de 2002 et sont donc absent du palmarès...

  
6. Tous se retrouvent autour du pot de l’amitié...
 
7. pour terminer la soirée en toute convivialité !
          


                                I. MOT DE LA PRESIDENTE

Notre association fête, cette année, son cinquième anniversaire, et nous pouvons nous féliciter de ce succès, car le pari n’était pas gagné d’avance !
Je remercie particulièrement celles et ceux qui m’épaulent depuis le début, ainsi que ceux qui ont pris le mouvement en route, et sont présents aujourd’hui à nos côtés.Votre présence, votre fidélité, votre aide précieuse, m’apportent le courage et l’envie de persévérer dans cette voie qui est la nôtre ; ensemble, nous traverserons les années, en apprivoisant nos peurs, en apprenant à rire de nos peines ou en pleurant parfois de joie !
A l’ère du « jetable » et de l’éphémère, rassembler et fidéliser des personnes autour d’un projet inscrit dans la durée relève pratiquement de l’exploit !
L’industrialisation, l’urbanisation et notre système démocratique lui-même, ont engendré, par un effet pervers, l’atomisation sociale de la société, c’est-à-dire, la dislocation des liens sociaux, entraînant l’élimination de la solidarité de groupe. Nous avons encouragé l’épanouissement personnel, et en lui donnant une place prépondérante dans notre vie, nous avons fabriqué des individus égocentriques dès le plus jeune âge !
Chacun se considérant désormais l’égal et le semblable de l’autre, ne sacrifie aucune compromission tendant à favoriser l’autre et le « chacun pour-soi » devient la règle.
La cellule familiale n’y résiste pas : chaque membre de la famille aspire au meilleur pour lui-même, sans concession ou peu, pour ses pairs.
D’autre part, l’entreprise, le marché, l’argent sont des dogmes qui gouvernent nos relations quotidiennes.
La morale, est celle du profit et de l’échange, et chaque geste, instant, sont mesurés, étalonnés à un prix ou à une valeur d’échange. L’homme lui-même est réduit à une valeur marchande et ne suscite d’intérêt que par son appartenance à une masse électorale, salariale ou à un groupe de consommateurs…
Cette obsession de tout quantifier, va jusqu’à l’humble plaisir de la randonnée qui s’évalue sur le nombre de kilomètres parcourus et la vitesse atteinte !
Dans cette dictature du consommable et de « celui qui en a pour son argent », le citoyen se présente en pur consommateur, en quête perpétuelle d’une nouvelle satisfaction, d’une nouvelle sensation, reléguant à d’autres, la moindre corvée, attendant toujours des autres la solution à ses problèmes… Nous nous sommes débarrassés de nos contraintes sociales, responsabilités et devoirs civiques, en transférant la gestion de ces charges, à l’Etat et à d’autres institutions…
C’est ainsi, par exemple, que beaucoup attendent des enseignants, de compenser une éducation parentale défaillante ; d’autres pourront assister à une scène de viol dans le métro, en s’indignant fortement de l’absence de la police sur les lieux ; d‘autres encore font appel systématiquement aux autorités pour régler des problèmes de voisinage etc…
La bienveillance de l’Etat solidaire a hélas donné naissance à un peuple d’adultes immatures et assistés !
Ce système organise un mode de vie qui isole et désolidarise encore davantage chaque individu ! Les anciens liens sociaux disparaissent sans que d’autres les remplacent, laissant chaque être, dans le vide de son indifférence, face à sa dérive insignifiante…
Il devient très difficile, dans ce contexte, de mobiliser des personnes et de les intéresser à un projet collectif cohérent.On peut les imaginer comme autant de grains de sable, libres et égaux, qu’un simple souffle de vent vient balayer et déstabiliser…
On ne pourra jamais fabriquer ou vendre de l’amour, de la vraie solidarité, de la joie, de l’amitié !
Ces richesses se gagnent en prenant conscience des besoins et des désirs de « l’autre », en respectant « l’autre », en suscitant chez « l’autre » un sentiment de sympathie.
Accepter ensuite, de privilégier l’intérêt général à l’intérêt personnel, permet, grâce à la force d’un groupe, de multiplier l’entraide, les compétences, les idées nécessaires pour monter et réussir un projet. Cesser de croire passivement, que « tout nous est dû » et agir, prendre sa vie en charge, se sentir utile, réussir, apportent une satisfaction nécessaire à la construction de notre personnalité.
Apprécier et être apprécié nous apporte ce sentiment radieux d’exister, d’aimer la Vie et d’être aimé par la Vie.
En fin de compte, l’épanouissement personnel ne peut s’accomplir qu’au travers de liens sociaux véritables.  Ce sont ces valeurs fondamentales que nous lient depuis la création de notre association, et c’est le thème de mon discours à chaque Assemblée, afin qu’ensemble nous continuions à les défendre et à les protéger !Notre association reste un des derniers bastions à résister contre la progression de l’individualisme.
Elle n’est pas l’endroit où l’on vient acheter un service, mais un lieu de partage, où chacun reçoit et donne de l’amitié, de l’amour, de la patience, du respect, de la joie…
Cet équilibre cimente des relations affectives sincères et durables en créant ainsi, un espace accueillant, sécurisant et stimulant, où l’homme, dans toute son humanité, retrouve une place digne.
Il tient à chacun d’entre-vous d’y trouver sa propre place !
Sylvia 

                        II. RAPPORT D’ACTIVITES
Vous avez été 110 adhérents, Joyeuses Marcheuses et Gentlemen –Marcheurs, souvent avec vos familles, à participer aux différentes marches et manifestations organisées par l’association pendant l’année 2005.Il y a  eu d’abord toutes les marches hebdomadaires habituelles des mardis et jeudis après-midi, du dimanche matin, et à partir d’avril du mercredi soir sur le parcours habituel et pendant les vacances jusqu’à Thionville.Il y a eu ensuite les marches IVV c’est-à-dire organisées par des clubs de marche adhérents à la fédération : nous en programmons une par mois. Je citerais pour 2005 :
- Illange le 13 mars-
Manom le 3 avril
- Hagondange le 1er mai
- Guénange le 20 novembre
et puis plus éloignées et donc en bus :
- Paris et son rallye Tour Eiffel avec ses monuments et son ambiance particulière et le champagne sur les Champs Elysées le 8 janvier-
Habay la Neuve en Belgique et la Marche des Châteaux le 22 mai
- Esch sur Alzette et ses paysages de canyon américain le 9 juillet
- Consdorf et ses grottes le 21 août
- Versailles et son Château, le Petit et le Grand Trianon, le Hameau de la Reine, les Jardins et les Fontaines en action le 4 septembre
- Cocheren et ses maisons illuminées pour Noël le 17 décembre.
Je n’oublie pas la Marche du Petit Sapeur à Uckange le 27 février, organisée par l’Amicale des Pompiers à laquelle nous avons participée en tant que marcheurs et en tant que bénévoles aux différents relais.Pour toutes ces marches, nous avons été récompensés pour le nombre de nos participants.
Il y a eu également pendant l’année passée des marches organisées par l’association comme la marche d’Halloween le 31 octobre suivie de la traditionnelle soupe de potirons, la marche de l’Europe le 23 juin suivie d’un goûter avec des spécialités de toute l’Europe, la marche des Lièvres le 27 mars jour de Pâques,  la marche sur le thème ’une journée à la campagne’ le 19 juin, jour de la Fête de Quartier et plus sérieusement la marche promenade avec les enfants de l’Institut d’Education Motrice suivie également d’un goûter en forêt accompagné d’un concert de cornemuse par Monsieur Macé le 16 juin : les enfants ont particulièrement été impressionnés par la présence cette année pendant le goûter de quelques cavaliers du club hippique ’les Cavaliers du Justemont’ et ils ont pu approcher et caresser les chevaux. D’autres manifestations organisées par l’association  ont eu beaucoup de succès :
- la marche en raquettes à la Schlucht le 6 février
- la découverte de Londres les 13/14/15 mai
- la sortie familiale au zoo d’Amnéville le 3 juillet
- la journée pique-nique le 31 juillet
- la soirée Beaujolais le 18 novembre
- le goûter de Noël le 13 décembre.
Suite au succès du séjour à Djerba de 2004, ce voyage a été réorganisé en 2005 pour une soixantaine de personnes du 20 au 27 octobre. De nombreux adhérents ont participé aux marches de prestige que sont le Metz-Nancy  le 8 mai et le Thionville-Rombas-Metz le 18 septembre et nous les en félicitons. L’association a également participé à l’animation de la ville en s’investissant dans le tournoi OMS le 5 mai, les feux de la St Jean le 24 juin et Festiv-Europe le 26 juin en tenant le stand de l’Allemagne et en animant la fête par la prestation très remarquée de jeunes marcheuses déguisées en vahinés qui ont dansées sur la scène en remplaçant au pied levé un groupe défaillant. Il faut souligner que certaines manifestations ont été organisées par des adhérents pour les adhérents comme la soirée carnaval le 18 février par Aurélie,la soirée théatre  du 8 juin, animée par ’Le petit Théâtre de Ludo’ dont font partie plusieurs adhérents, la sortie à Kirrwiller le 11 novembre par Monique et la sortie vélo-resto le 24 avril par Françoise. Nous pouvons les féliciter pour leurs actions et les encourageons à continuer. Avant de conclure ce bilan, nous voudrions remercier la municipalité pour sa subvention et le centre social ’Le Creuset’ pour le prêt de sa salle pour certaines manifestations. Grâce au dynamisme de sa présidente, l’association a vécu une
année 2005 riche en marches et sorties de tout genre et pour tous les goûts qui ont drainées de nombreux adhérents : que tous soient remerciés !
Martine 

Le Républicain Lorrain
  
                            ARCHIVES  :  cliquez sur le lien suivant 
                                                    COMITE 2005 AG 22-03-05

Commentaires (3)

1. Odile 22/03/2006

J'ai passé une trés bonne soirée parmi vous, Josiane ta remise de récompense....super....tout était bien !!!

2. djoy 22/03/2006

Mesdames! Claire Chazal n'a rien à envier à votre style d'écriture! HOURRA!

3. sylvia 22/03/2006

Merci à tous pour votre participation nombreuse à l'Assemblée ! Félicitations à Josyane pour sa mise en scène des "Césars" de Joyeuses Marcheuses ! J'ai vraiment passé une soirée formibdable !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

retrouvez les portraits des "Secoués" dans les galeries des secoués du menu à droite !


audience

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site